Comment évaluer la pollution électromagnétique?

 

2 options :

 

  • 1- Faire appel à un professionnel ou à une association

De nombreux professionnels proposent ujourd'hui des diagnostics en matière de pollution électromagnétique. Le secteur est nouveau et encore mal organisé. Il n'existe pas de véritable formation officielle de 'technicien en pollution électromagnétique'. Vous trouverez donc divers profils : des ingénieurs, des architectes, des médecins, des géobiologues, des indépendants formés sur le tas. Au niveau tarif, hors frais de déplacement, un diagnostic coûte en moyenne entre 200 et 500 euros, selon ce qui va être détecté.

Vous pouvez également faire appel à des associations. Certaines sont aujourd'hui renommées comme Priartem, Robins des toits ou le Crirem, d'autres locales, sont composées d'un ou deux membres. Elles ont en commun de lutter bénévolement contre l'electrosmog ambiant. Certaines font néanmoins payer un forfait pour la participation aux frais d'achat de leur matériel et aux frais de déplacement.

 

  • 2- Acheter un détecteur d'ondes électromagnétiques

Posséder un détecteur a de nombreux avantages. D'une part, les associations ne peuvent pas se déplacer chez tout le monde. D'autre part, la pollution électromagnétique est en constante évolution. Une mesure d'un jour n'est plus vraie le lendemain. Par exemple, une nouvelle antenne relais est installée ou sa puissance augmentée ou un nouveau voisin s'installe avec wifi et téléphone sans fil… Bref, posséder un détecteur d'ondes électromagnétiques s'avère rentable. D'autant plus que l'on déménage, que l'on part en vacances…

 

Mais lequel choisir ? Voici quelques pistes :

Il existe pour le grand public deux types d'appareils :

 

- Les détecteurs d'ondes électromagnétiques qui vous permettent de détecter aussi bien les basses fréquences (électricité domestiques, câbles électriques, appareils électriques, lignes à hautes tension, transformateurs électriques…) que les hautes fréquences (on range dans la catégorie hautes fréquences les nouvelles technologies : wifi, téléphonie sans fil, téléphonie mobile, wimax, fours à micro ondes…). La pollution électromagnétique est visible à l'écran sous la forme de diode de couleurs. Ces détecteurs sont simples d'utilisation et d'une précision moyenne. Bien entendu, ils ne permettent de détecter dans les ondes électromagnétiques que celles comprises dans leur bande de fréquences.

 

- Les mesureurs d'ondes électromagnétiques

Ces appareils vous permettent de mesurer plus précisemment la pollution électromagnétique en affichant une valeur à l'écran.

Il existe des mesureurs basses fréquences pour mesurer la pollution liée à l'électricité domestique et des mesureurs hautes fréquences pour mesurer la pollution liée aux nouvelles technologies. Si l'on désire une analyse complète, il faut donc investir dans deux appareils. Leurs performances sont bonnes, avec une précision souvent en corrélation avec le prix de l'appareil.

Comme pour les détecteurs, les mesureurs ne permettent de mesurer que les ondes électromagnétiques comprises dans leur bande de fréquences.

 

Souvent, la largueur de cette bande fait augmenter le prix de l'appareil. Par exemple, un mesureur hautes fréquences s'arrêtant à 2.7 GHz ne pourra pas mesurer le Wimax. Un mesureur basses fréquences ayant une bande de fréquences de 5Hz à 2 KHz ne pourra pas mesurer la pollution d'un écran d'ordinateur.

 

Parmis les leaders du marché citons les marques suivantes :

- la marque américaine Cornet spécialisée dans les détecteurs de hautes fréquences. 

- la marque allemande Gigahertz Solutions qui fabrique des détecteurs basses et hautes fréquences.

- la marque allemande Esmogtec qui propose un détecteur Toutes Fréquences.

 

Quels sont les plus performants?

Le site indépendant www.electrosmog.info a testé la majorité de ces appareils. Nous vous renvoyons vers eux pour la qualité de leurs analyses. Ils ont édité plusieurs documents en format pdf que vous pouvez lire et téléchargez sur leur site. Vous pouvez également glaner des informations sur le site www.electrosensible.org.